Gène 5 : L’originalité et la créativité

Suite de notre série d’articles sur l’ADN de l’Ajmc :
 
Gène 5 : L’originalité et la créativité.
 
« Il faut que ça bouge ». Tel est le propos qui revenait dans les discussions. Comme le dit un proverbe arabe « Si l’eau d’un étang reste immobile, elle devient stagnante, boueuse et fétide ». Il en de même pour une structure qui ne se projette pas et n’innove pas.
 
Chaque année doit être différente de la précédente comme chaque mois ne doit pas se ressembler. Il faut surprendre par sa créativité et faire des erreurs. Oui, faire des erreurs et chercher à les améliorer. Proposer, passe par la prise de risque. Se tromper une fois permet de progresser 10 fois. Et se tromper en groupe permet de progresser 100 fois.
 
La pédagogie a besoin de nouveauté. L’accueil a besoin d’originalité. On a besoin de prendre les critiques des autres comme des occasions de changer et modifier sa direction. En fait, comme il serait bien de tendre dans la maitrise de tout ce qui est nouveau et utile.
 
La ligne directrice est claire : s’ouvrir sans se renier. Que ce soit dans l’éducation ou dans la créativité, nos valeurs sont notre première limite.
 
Hamid Boukantar.