Retour sur la 2ème session de formation des enseignants de l’AJMC

Dans la continuité de la formation des enseignants, le samedi 4 mars 2017 l’équipe pédagogique de l’AJMC a été accueillie à Chalons en Champagne par l’équipe pédagogique de l’Union des Marocains de Chalons en Champagne. Le Professeur Moussa Sanogo nous a accompagné. A travers cet article, voici le partage de cette journée centré sur la progression pédagogique et l’évaluation de manière succincte.

Cette journée a commencé par une présentation du Professeur Moussa Sanogo concernant la préparation d’une séance.

Cinq étapes doivent être respectées pour réussir une séance. La planification d’une séance commence par « présenter» le savoir.  Cette étape est une introduction du savoir devant les enfants.

La seconde étape est le « face à face » du savoir et de l’élève. L’enseignant expose le savoir. Pour établir du sens dans sa progression l’enseignant s’appuie sur ce qu’il a enseigné dans les séances précédentes.

 Étape 3 : Le lien inter séances. Cette cohésion inter séances permet de densifier la qualité des apprentissages.

La quatrième étape est le consensus de la séance, à entendre comme le fruit à récolter. C’est ce que l’on pourrait appeler la trace écrite ou la déduction et concrétise ce que l’enseignant transmet et ce que l’enfant reçoit.

La dernière étape concerne la mise en application sous forme d’exercices diverses et variés concernant l’objectif des cours.

Entre ces étapes nous vous partageons des éléments très riches pour tout éducateur, enseignant ou autre. L’enfant est à concevoir dans sa diversité. Le pôle de l’apprentissage pure (cognitif) doit être associé au pôle émotionnel et ces deux pôles se concrétisent dans l’application pure. En effet, le professeur Moussa Sanogo nous invite à un enseignement par compétences et l’unanimité de tous a été donnée à ce positionnement.

Combien d’enfants ou adultes qui connaissent mais n’appliquent pas ? Ces constats sont universels et le manque de pratique nous concernent tous. Envisager ces éléments dans les évaluations et progression pédagogiques est un point fondamental. Enseigner l’enfant c’est donc préparer le futur HOMME et plus que les connaissances c’est une personnalité qu’il faut construire, savante, sociable, généreuse. Et tous ces éléments doivent être soulignés par l’enseignant pour qu’ils aient de la valeur chez les enfants.

L’après-midi a été consacré à la mise en pratique. Des progressions pédagogiques ont été établies en langue arabe, coran, éducation islamique pour le niveau élémentaire.Les enseignants ont ensuite échangé et les débats ont été très riches. Le consensus est dur à réaliser mais avec l’effort de chacun des productions concrètes ont été faites.

Les outils sont donc à la portée de tous.

Nous remercions nos enseignants présents : Si Mohamed, Si Moustapha, Si Abdel Aziz, Ustadha Mina et son amie Noua Kara. Nous remercions l’accueil de nos frères et sœur de chalons. Le pôle de la cohésion entre les musulmans est une compétence que les enseignants apprennent également. La dernière rencontre concernera l’enfant et les conditions de motivation de l’élève.

Hamid B.